Retrouvez dans notre revue de presse hebdomadaire notre sélection de l’actu du télétravail et des tiers-lieux. Études, nouveautés, faits marquants… Que retenir cette semaine?

Télétravail et fonction publique

C’est l’événement de la semaine : Roulement de tambour… mais bon sang mais c’est bien sur! Le CGIET (le Conseil Général de l’Industrie, de l’Energie et des Technologies) vient de publier le rapport tant attendu sur le télétravail dans la fonction publique.  Avec environ 1% des fonctionnaires en télétravail, la fonction publique accuse un retard que le CGIET et le nouveau ministre François Sauvadet entendent bien rattraper. Espérons maintenant que ces objectifs ne restent pas de belles promesses et se concrétisent enfin!

La société du deux-en-un

Dans un article très intéressant, le blog de sustainable cities collective met l’accent sur un phénomène de société : les « fusion businesses », ou la mode du deux-en-un. A partir de l’exemple d’une laverie qui s’est mise à vendre des glaces, l’auteur analyse la fin de la ségrégation des villes par quartier selon leur fonction économique (les cafés avec les cafés, les quartiers résidentiels à l’écart). Il souligne aussi la tendance à un mode de consommation collaborative plus écologique et efficace : au fond le concept de la laverie se rapproche de celui du covoiturage ou du coworking. Transformer une laverie en café ou en glacier, c’est donc aussi en faire un lieu de vie et d’échange. De plus en plus de commerces s’y mettent : les cafés-librairie, les cafés-épicerie…

Le restaurant la fourmi ailée à Paris
Le restaurant la fourmi ailée à Paris

Au fond l’idée du tout-en-un ne date pas d’hier : les gares se proposent de rentabiliser le temps d’attente des voyageurs en les attirant dans les boutiques, les centres commerciaux combinent supermarchés, boutiques et espaces détente; au détriment des quartiers et des commerces de proximité. Entre le tout en un et le deux en un, tout n’est peut-être qu’une question de mesure.

Appliquée aux tiers-lieux, cette philosophie est pourtant celle qui marche. Les smart work centers l’ont bien compris, en développant un modèle hybride entre le centre d’affaires et l’espace de coworking. Pour tous les espaces, l’enjeu est de savoir répondre aux besoins des nomades et des télétravailleurs, en couplant des espaces collaboratifs ou plus confidentiels, des salles de réunion, du café… Qu’en pensez-vous?

Quand le chat n’est pas là, les souris dansent…

Ce dernier vendredi de juillet, synonyme de départ en vacances de votre N+1, devait sonner à vos oreilles comme l’instant libératoire. Délivré de votre supérieur hiérarchique, les jours à venir devaient s’annoncer plus « coulants »…

Quand le patron est absent (3) par alexiel135088

Le 28 juillet dernier, le nouveau blog des Echos La vie de bureau sur les aventures de Maffliers SA publiait un article réduisant à néant toutes vos illusions. En effet, précautionneux, le grand manitou a laissé quelques consignes histoire de préserver un minimum de leadership… D’ailleurs, il ne part pas en vacances mais fait un break ! Loin des yeux mais avec sa main invisible, il maintient l’ordre dans ses rangs. L’article est certes caricatural mais il nous renvoie à l’étude publiée récemment par Regus, selon laquelle 90% des salariés français travaillent pendant leurs vacances. On peut concevoir qu’il soit plus difficile pour les salariés à responsabilité de décrocher complètement, mais finalement, ne sommes-nous pas tous dans le même bateau? N’avons-nous pas tous plus ou moins de difficultés à lâcher prise sur notre activité professionnelle, et ce quelle que soit notre position dans l’organigramme ? Les multiples vecteurs de communication rendent d’autant plus tentant et possible de garder l’œil sur le bureau. Cet été, to be or not to be connected telle est la question…

Bon week-end (et bonnes vacances, même si la revue de presse n’en prend pas)!