Face à l’essor du télétravail et du nomadisme, les entreprises proposent à leurs collaborateurs des espaces de travail à la demande pour optimiser leur efficacité et limiter les impacts liés aux transportsUne tendance qui s’est accélérée entre 2019 et 2021.

Le coworking peu à peu intégré dans les accords télétravail

Notre analyse des accords télétravail signés en France en 2021 montrent que 7% des entreprises ont intégré le principe de coworking en complément du télétravail à domicile dans leurs nouveaux accords. Elles étaient moins de 2% en 2019. 

Elles donnent ainsi accès à des espaces de travail de qualité dans des espaces de coworking situés à proximité des lieux de résidence de leurs collaborateurs. 

Des attentes plus fortes de la part des collaborateurs

Cette augmentation du recours au coworking en complément du bureau et du télétravail classique fait échos aux dernières enquêtes sur le télétravail en France.

Le télétravail a progressé de 27% en France selon le Baromètre Télétravail de Malakoff Humanis55% des télétravailleurs souhaitent intégrer des tiers-lieux de proximité dans leur routine selon  une enquête d’Actineo et 61% des grandes entreprises intégreront des tiers-lieux comme espaces de travail alternatifs (étude Urbanite Advisors, 2022)

 

 

On peut identifier 3 grands cas d’usages : 

 

1-Proposer des bureaux à proximité des domiciles

Le coworking, un enjeu RH

Cette opportunité de travail depuis des espaces de coworking, bien que liée à une stratégie immobilière, est perçue par les entreprises comme un enjeu de qualité de vie au travail et un outil d’attractivité et de rétention de talents. 

Le coworking est ainsi intégré dans le pack d’avantages salariés fourni aux télétravailleurs au même titre que la prise en charge de l’équipement ou des indemnités d’utilisation du domicile. 

Un projet de loi pour faciliter l’utilisation du coworking

Une proposition de loi sur un titre télétravail intégrant l’utilisation d’espaces de coworking a été publiée en novembre 2021.  Elle vise à soutenir financièrement les employeurs mettant en place de telles solutions. La prise en charge prendrait la forme d’une allocation forfaitaire avec un plafond à 600 € par an et par salarié, dénommée « forfait télétravail », exonérée de cotisations et de contributions sociales et d’impôt sur le revenu. Cette proposition prendra t’elle forme dans les prochains mois ? L’avenir nous le dira. 

 

2-Multiplier les bureaux de passage pour nomades

Il y a 710 000 commerciaux en France dont de nombreux commerciaux itinérants. Les conditions de travail entre deux rendez-vous peuvent être parfois délicates tout comme les regroupements en équipe ou les rencontres avec certains clients. 

 Les espaces de coworking répondent à cette problématique en donnant accès aux commerciaux à une multitude de bureaux de passage et de salles de réunions partout en France

L’accès à des postes de travail ou des bureaux privatifs facilitent la synthèse des rapports et fluidifie les échanges avec le reste des équipes commerciales. C’est également une alternative pour organiser des réunions d’équipe ou des rencontres avec les clients ou prospects.

Le recours au coworking permet par ailleurs d’optimiser les réseaux d’antennes commerciales en région en remplaçant des sites existants souvent faiblement utilisés par des bureaux à la carte et clé en main c’est à dire entièrement équipés.

A la clé pour les entreprises : 

  • Plus de flexibilité dans le temps grâce à des engagements moins longs par rapport à un bail classique;
  • Une gestion simplifiée qui externalise les sujets d’aménagements et d’opérations des bureaux;
  • Un pilotage global du parc immobilier en régions si vous utilisez Neo-nomade.

3-Créer les conditions du « work anywhere » 

Avec l’essor du télétravail, l’idée de travailler en voyageant ou de déménager loin du bureau fait de plus en plus d’adeptes. 

coworking à Marseille
Now coworking avec sa terrasse avec vue sur le Vieux-Port de Marseille

Les besoins sont encore émergents, mais une nouvelle catégorie de nomades digitaux apparaît notamment au sein des entreprises les plus concernées par la guerre des talents. 
Les entreprises de conseil, de services numériques, les start-ups et scale-ups créent des programmes (et de nouveaux rôles de remote manager) pour accompagner les collaborateurs qui sont recrutés en 100% télétravail ou ceux qui souhaitent télétravailler quelques jours, semaines ou mois à la campagne, à la montagne ou à l’étranger.

DU COWORKING
À LA DEMANDE POUR VOS SALARIÉS ?

Avec notre Pass Coworking, vos salariés réservent leur poste de travail parmi plus de 1300 espaces de coworking en France 

Articles similaires