Retrouvez dans notre revue de presse hebdomadaire notre sélection de l’actu du télétravail et des tiers-lieux. Études, nouveautés, faits marquants… Que retenir cette semaine?

ça bouge côté tiers-lieux

Le 8 mai, le think-tank ten4alsace a publié un article sur un potentiel projet de télécentres en Alsace, qui utiliserait le principe de la maison BOOA : un télécentre clef en main, modulable, écologique, équipé d’une connexion très haut débit. Et ça pourrait ressembler à ça :

La maison booa
La maison booa

A l’autre bout de la France, le coworking space de La Rochelle devrait ouvrir ses portes en juin. En attendant, on vous laisse découvrir à quoi ressemblent les locaux :


Les coworkers intéressés sont appelés à les rejoindre : retrouvez leur message sur zevillage.net.

Et à l’étranger?

C’est vendredi, il fait beau, ça nous donnerait presque envie de sauter dans un avion pour aller télétravailler… au Maroc?

Justement, à Tanger, l’Association de Fraternité pour les Handicapés Physiques (AFHP), ainsi que l’association française Sindbad Méditerranée sans Handicap et d’autres partenaires sociaux marocains et étrangers ont annoncé la mise en place d’une initiative pour favoriser l’insertion des handicapés physiques grâce au télétravail. Des formations ainsi que la mise à disposition de télécentres permettront à des personnes à mobilité réduite de trouver un emploi en télétravail dans des entreprises locales ou étrangères.

L’objectif multiple de cette initiative nous a interpellés. Elle illustre plusieurs dimensions du télétravail : le retour à l’emploi, la dynamisation d’un territoire, et surtout l’aspect social qui permettra le soutien des handicapés physiques par le travail plutôt que par la santé. Réinsertion versus marginalisation, donc. Attention tout de même : le principe est séduisant, mais il conviendra de s’assurer qu’il ne cache pas une réalité d’exploitation à moindre coût de ces personnes à mobilité réduite…

Télétravail et famille : Le chiffre de la semaine

Selon une étude récente de l’Observatoire de la parentalité en entreprise et de l’UNAF (Union Nationale des Associations Familiales), 97% des salariés parents aspirent à un meilleur équilibre entre leur vie professionnelle et leur vie privée. Le télétravail arrive en tête comme solution pour y parvenir, et 31% des salariés souhaiteraient avoir la possibilité de le pratiquer. Dans les faits, les employés sont de plus en plus nombreux à en bénéficier : 16% déclarent télétravailler régulièrement.

Des chiffres encourageants, mais il reste du chemin à faire : 70% des parents salariés ne se sentent pas soutenus par leur employeur, et 24% considèrent que leur stress au travail a des conséquences négatives sur leur vie de famille, un chiffre en hausse depuis 2009.

"Si je ne peux pas télétravailler, j'emmène bébé au bureau!"
"Si je ne peux pas télétravailler, j'emmène bébé au bureau!"
Une révolution est en cours

A noter également la parution vendredi dernier d’un excellent article de Manpower group sur les changements profonds en cours dans le monde du travail. Le XXe siècle, c’était…

Des relations de travail exclusives et à plein temps, dans lesquelles les salariés sont rémunérés en fonction du temps qu’ils passent sur leur lieu de travail constituent la meilleure façon de mettre en valeur le talent humain. Ces relations doivent être organisées au sein de hiérarchies stables, qui voient les salaries évalués principalement par leurs supérieurs et où leurs fonctions et attributions sont prédéterminés.

L’article déconstruit point par point cette conception totalement dépassée et analyse la révolution qui se prépare : l’avenir du travail, préparé par les nouvelles aspirations de la génération Y, mais aussi de plus en plus de cadres qui refusent de tout sacrifier à leur employeur, sera fait de management horizontal, de travail en mode projet, d’utilisation croissantes des NTIC… Le télétravail, à domicile ou dans des tiers-lieux, apparait comme une évidence dans un contexte de remise en question du concept lieu de travail identifié, et de valorisation de l’auto-management et de la créativité.

Bon week-end!