.

.

My Incubation Office (MIO) est un espace atypique situé en plein coeur du centre historique de Montpellier, à la Comédie. Proposant des prestations haut de gamme et de nombreuses ressources, ce lieu est idéal pour travailler au calme et dans une atmosphère inspirante. Rencontre avec Séverine Duprat, fondatrice de MIO.

.

Neo-nomade : Bonjour Séverine. Avec Jacques Ost, tu as fondé My Incubation Office – inauguré en avril dernier. Pourrais-tu nous en dire plus sur toi ?

Séverine Duprat : Bonjour ! Mon associé – et mari – et moi dirigeons une agence de marketing et communication (Double-id). Nous avons tous les deux habité à Bruxelles, où nous avons vécu, étudié et travaillé. Depuis bientôt trois ans, nous vivons à Montpellier où nous poursuivons nos activités de communication pour de moyennes entreprises, des grands comptes internationaux et des associations gravitant autour des institutions européennes. Nous partageons notre temps professionnel entre Montpellier et Bruxelles.

.

N-N : Comment vous est venue l’idée de monter un espace de coworking ? Peux-tu nous en dire un peu plus sur le concept de MIO? Sur le choix du nom?

SD : Lors de nos nombreux séjours professionnels à l’étranger, nous étions souvent déçus par les installations mises à notre disposition. Nous avons décidé de créer, à Montpellier, qui est une ville en pleine évolution au niveau de son ouverture à l’international, le lieu dans lequel nous aurions rêvé de travailler lors de nos voyages.

MIO, My Incubation Office, a pour vocation d’offrir aux travailleurs itinérants un lieu accueillant et confortable, en plein centre de Montpellier. Les coworkers y sont accompagnés, aussi bien au niveau de leur activité professionnelle que dans leur immersion dans la ville de Montpellier. Nous souhaitons offrir aux hôtes du MIO l’empreinte charmante de la ville, avec sa culture, son foisonnement de projets et ses réseaux de talents. De plus, nous nous mettons à la disposition des hôtes pour les conseiller dans le développement de leurs projets aux niveaux marketing, communication et graphisme. Pour qu’ils fassent de leur séjour au MIO un moment stimulant et dynamisant au travers des échanges et des rencontres.

Le choix du nom MIO s’est fait… autour d’un verre (un Pic Saint Loup…) ! L’anglais « My Incubation Office » pour le côté international (nous travaillons quotidiennement en français, anglais, espagnol et néerlandais) et l’acronyme MIO, de consonance latine, avec sa notion d’appropriation. Nos hôtes doivent se sentir chez eux au MIO. Nous avons immédiatement vu dans cet espace un lieu idéal pour l’incubation de projets.

..

N-N :  On entend souvent que monter un espace de coworking est un réel parcours du combattant… Quel a été votre plus gros challenge pour mener ce projet à bien? Comment avez-vous réussi à financer le projet? Quelles perspectives économiques pour la suite?

SD : La notion de coworking répond aujourd’hui à un besoin économique, écologique et social. Convaincus par cette approche depuis deux ans, nous avons présenté notre projet aux institutions publiques. Nous avons décidé de compter sur nos propres moyens, et surtout sur notre énergie, pour faire aboutir rapidement notre projet.

Nous nous auto-finançons, notre agence Double-id développe ses activités au sein du MIO, ce qui apporte au lieu une dynamique complémentaire.

Nous comptons sur la conjugaison des forces déployées vers Double-id et vers MIO pour faire de cet espace de travail un succès.

.

N-N : Il existe plusieurs espaces de coworking sur Montpellier. Quels sont vos spécificités ?
SD :  

  • Notre localisation: dans l’écusson, le cœur historique de la ville. Nos coworkers sont ainsi plongés dans l’atmosphère bouillonnante montpelliéraine. Nous avons voulu éviter le côté impersonnel des parcs d’affaires qui entourent le cœur de ville.

  • L’expertise marketing communication : ce service est proposé sur place ce qui permet aux hôtes de bénéficier d’un support immédiat et qualitatif.

  • Les prestations haut de gamme : nous souhaitons offrir les meilleures conditions de travail aux coworkers : le lieu, l’équipement informatique, la situation, l’accueil et le suivi…

    .

.

N-N : Il semble que les choses bougent beaucoup dans la région pour ce qui est des espaces de coworking et tiers-lieux, pourrais-tu nous en dire un peu plus sur la vision que tu as de cette tendance à Montpellier?

SD : Montpellier vit une évolution marquante ces dernières années. La ville s’ouvre à l’international et Montpellier agglomération accueille plus de 1000 nouveaux habitants par mois ! Dans ce contexte, les travailleurs itinérants se font de plus en plus nombreux. De grandes entreprises étudient l’ouverture de filiales à Montpellier, pour couvrir le marché méditerranéen et des entrepreneurs choisissent la ville pour son emplacement stratégique central, pour le déploiement de leurs activités dans le sud de l’Europe… La région ouvre de larges perspectives malgré le contexte de crise actuel.

.

N-N : My Incubation Office accueille des artistes, des architectes, des conférenciers, des manageurs ou encore des chercheurs. Peux-tu nous en dire plus sur le profil des travailleurs qui fréquentent votre espace ? Souhaitez-vous attirer des populations spécifiques ou est-ce ouvert à tous?

SD : Le MIO est évidemment ouvert à tous les hôtes ayant l’esprit positif et collaboratif. Le MIO attire naturellement :

  • Des hommes et femmes d’affaires qui souhaitent développer une activité en Région Méditerranée, et qui testent le marché avant de s’installer au sein de bureaux permanents

  • Des graphistes et autres créatifs avec lesquels nous collaborons

  • Des architectes et autres consultants travaillant chez eux, qui désirent un lieu valorisant pour présenter leurs travaux à des clients

  • Des conférenciers (MIO est à 5 minutes à pied de la gare TGV et du Corum, la salle des congrès) souhaitant se poser dans un lieu leur apportant concentration, service et sérénité

  • Toute personne souhaitant disposer d’une salle de réunion en plein centre ville. Nous accueillons justement une journaliste qui interviewe une architecte cette semaine.

  • Au niveau culturel, nous avons souhaité exposer au MIO les œuvres d’artistes « coup de cœur ». L’espace s’y prête et permet de faire connaître des artistes régionaux talentueux. Actuellement, Bertran Gaillard, peintre, y expose ses œuvres.

    .


N-N : Tu diriges avec M. Ost une agence de marketing et de communication. Selon vous, quels sont les apports de telles expertises pour vos coworkers?

SD : Notre agence Double-id est installée au MIO. Nous sommes donc présents pour apporter notre expertise aux coworkers : nous les assistons par exemple pour peaufiner des réunions, les coacher avant une présentation, et même pour étudier leur stratégie marketing si la longueur de leur séjour le permet. Notre équipe de graphistes est là également pour réaliser les supports de communication imprimés et multimédias.

En bref, nos coworkers bénéficient d’un support immédiat et surtout de haute qualité au sein du MIO.

.

N-N : MIO est installé dans un appartement haussmannien de 125m² dans le centre historique de Montpellier. Peux-tu nous en dire plus sur l’espace ?

SD : L’espace a été entièrement rénové en ce début 2012, avec l’architecte d’intérieur Sophie Petit. Nous avons respecté le style d’origine haussmannien – hauts plafonds, moulures, parquets…- tout en repensant complètement le lieu pour l’optimiser pour nos hôtes : des panneaux acoustiques coulissants assourdissent les échos et modulent l’espace selon les désirs. Les lustres, inspirés par l’alignement des pieds de vigne, sont réalisés sur mesure et apportent de la poésie et de la créativité, bien nécessaires dans le contexte du travail qui en manque généralement…

Chaque espace porte un nom sympathique et identifiant.

Visite guidée :

  • MIO Café permet au coworkers de se retrouver autour d’un (bon) café, de déjeuner en duo ou en groupe grâces aux tables coulissantes qui permettent de modifier la configuration de l’espace. Une bibliothèque, un espace lecture et des casiers sécurisés complètent le MIO Café. Comme dans toute la surface du MIO, la connectique est la plus performante qui soit, pour que chacun puisse travailler rapidement et efficacement.

  • MIO Grande est le plus grand espace. Avec ses 40 m2, on y organise des formations et des séminaires pour une quinzaine de personnes. Il offre également un espace de travail pour 4 coworkers (maximum pour privilégier le confort) en plaçant les panneaux acoustiques pour former des espaces individuels.

  • MIO Lounge est l’espace collaboratif par excellence. Cosy, lumineux, il accueille 4 coworkers et dispose d’une mezzanine de détente.

  • MIO Meet est une salle de réunion pour 8. Equipée d’un rétroprojecteur et d’un paperboard, elle est stimulante.

  • MIO Zen est un bureau insonorisé permettant de maintenir une atmosphère sereine dans tout l’espace du MIO. En effet, les coworkers profitent du MIO Zen pour s’isoler et téléphoner en toute discrétion.

    .


N-N : Sur votre site internet, les réservations se font à la journée. Est-il possible pour un coworker de louer son poste de travail au mois ? Quels tarifs et formules proposez-vous?

SD : Il est en effet possible de louer un poste de travail au mois. Nous avons choisi de personnaliser les formules en fonction des demandes précises des coworkers. Les besoins sont si différents d’un cas à l’autre… Par exemple, nous sommes sollicités en ce moment pour organiser des formations mensuelles au MIO, et pour présenter des collections.

.

N-N : Quel message adresserais-tu à de potentiels coworkers ?

SD : Venir travailler au MIO, c’est bénéficier d’un cadre exceptionnel, dans le centre historique de Montpellier. C’est aussi avoir l’opportunité de partager des idées, des expériences, avec des professionnels de la communication et des amoureux de la ville ! Enfin, c’est la possibilité d’allier efficacité au travail et plaisir de la ville.

.

Le détail de l’offre est disponible sur la fiche de MIO sur neo-nomade.com.

.