En 2018, la Région Ile-de-France a profité d’un grand projet de déménagement pour mettre en place le télétravail et le coworking pour ses agents impactés par les temps de transport. Après une phase d’expérimentation qui a recueilli l’approbation de 100% des agents testeurs, la Région Ile-de-France a décidé de pérenniser le dispositif.  Retour d’expérience sur cette démarche de mobilité du travail, première du genre dans le service public. 

Coworking pour des agents du service public : une démarche inédite en France

Cela fait tout juste un an que la Région Ile‐de‐France permet aux agents ayant une convention télétravail en coworking, de télétravailler dans un réseau étendu d’espaces de coworking via la plateforme Neo‐nomade qui a remporté l’appel d’offre de la Région. Les agents peuvent désormais accéder à plus de 600 espaces de coworking en France.

Pour Neo-nomade, fondé en 2011, qui a vu évoluer le marché du coworking depuis ses débuts, l’appel d’offre remporté auprès de la Région était l’occasion de déployer tout son savoir-faire acquis ces dernières années.

Session de sensibilisation au nouveau mode de travail dans les locaux de la région IDF – Crédit photo : Région IDF

La start‐up a proposé à la Région une approche qui combine digital et accompagnement humain, en travaillant dès le début de l’expérimentation avec le Collectif des Tiers‐Lieux – association de regroupement d’espaces de coworking franciliens :

  • Plateforme web et mobile de réservation dédiée, permettant aux agents de réserver en temps réel leurs places en espace de coworking à Paris ou ailleurs en France, et à la Région de piloter l’activité de manière centralisée
  • Réseau d’espaces sur‐mesure, sélectionnés à partir de plus de 600 espaces de coworking permettant une couverture maximale des besoins.
  • Accompagnement humain des agents, par la visite des espaces en amont (Coworking Tour), la sensibilisation aux nouveaux modes de travail (workshop, web‐ conférence, documentation dédiée), …
  • Centralisation de toute la facturation et la gestion quotidienne via la solution. Pour Neo‐nomade, qui milite de longue date pour l’accès aux salariés à ces nouveaux espaces de travail, c’est un marqueur important de l’évolution du marché.

Baptiste Broughton, co-fondateur de la start-up explique :

La démarche de la Région Ile-de-France marque un tournant fort dans l’évolution du coworking en France. Si les ces espaces ont surtout été plébiscités par les indépendants et les start-ups, de plus en plus d’entreprises et d’administrations se tournent aujourd’hui vers cette solution, à la fois pratique et facteur d’ouverture. La démarche initiée par la Région montre que de grandes organisations considèrent le coworking comme une solution durable et pérenne d’organisation du travail, au même titre et en complément de l’immobilier classique.

 

Première immersion dans un espace de coworking parisien pour une partie des agents lors d’un Coworking Tour avec le Collectif des Tiers Lieux – Crédit: Région IDF

Travailler en coworking : une solution pour un nombre croissant d’actifs – du privé comme du public

Pics de pollution, crues de la seine, grèves… A l’heure du cloud et des outils collaboratifs, de plus en plus de français s’essayent au travail à distance. La tendance est d’ailleurs poussée par un contexte législatif favorable (Ordonnances Macron 2018, Plan de Mobilité). Mais le travail à distance ne se limite plus au domicile. 

Depuis plus de 3 ans, le marché du coworking explose un peu partout en France. Ces espaces proposent une alternative enthousiasmante au télétravail depuis chez soi : espaces confortables, connexion de bonne qualité, socialisation avec les autres coworkers de l’espace, possibilité de faire une coupure avec la vie personnelle… Les coworking proposent aussi généralement des salles de réunions, solution pratique pour se retrouver en équipe. À titre d’exemple, Neo-nomade dénombre actuellement, plus de 620 salles de réunion à Paris.

Espace de coworking Mama Works à Lille ouvert en décembre 2018. Crédit : Mama Works

De nombreux salariés de grandes entreprises ont déjà adopté cette « troisième voie » entre bureau et domicile (EDF, CAPGEMINI, CREDIT AGRICOLE, …) comme en témoigne le retour d’expérience vidéo de BOUYGUES BÂTIMENT ILE-DE-FRANCE. Les agents de la fonction publique, également concernés par les problématiques de déplacement domicile‐travail, sont curieux de ces nouveaux espaces de travail. La Région Ile‐de‐France l’a bien compris, et expérimente cette solution depuis 2017 avec un groupe d’agents de la Région volontaires.

Stéphanie Chassat, Chef du service Emploi et Mobilité de la Région IDF déclare :

Nous expérimentions depuis septembre 2017 cette solution, que nous trouvions utile pour les agents ne souhaitant ou ne pouvant pas travailler de chez eux. Nous élargissons ainsi les possibilités de télétravail pour les agents sur des fonctions compatibles avec le télétravail tout en contribuant à l’essor des espaces de coworking. Les agents peuvent proposer des espaces qu’ils ont identifiés dans leur périmètre et ils apprécient particulièrement cette possibilité.

Le marché conclu entre la Région et Neo-nomade a permis de généraliser le coworking pour une période minimale de deux ans, renouvelable deux ans. Selon Vincent Maniez, responsable du projet télétravail, ce mouvement en pleine croissance permettrait de voir une augmentation du nombre d’agent qui utilise les espaces de coworking durant les prochaines années (voir ci-après le témoignage complet en vidéo). 

 


Vous souhaitez en savoir plus sur les nouvelles organisation du travail grâce au travail à distance et au coworking ? Contactez-nous pour un premier échange et une démo !

PLANIFIER UNE DEMO