Mazars et OpinionWay ont publié une étude sur les attentes de la « Génération Z » par rapport au coworking, au télétravail et au travail. Cette étude revient sur les motivations des générations qui arrivent sur le marché du travail. Pour la première fois dans une étude large et représentative, la question du travail à distance en coworking pour ces générations est posée de manière claire. Et les résultats sont édifiants: ils confirment que les nouvelles générations (mais aussi les plus « anciennes ») cherchent une flexibilité dans l’organisation du travail et du lieu de travail. Près de 58% souhaitent pouvoir travailler en espace de coworking! Petit résumé de l’étude à laquelle nous avons participé en tant qu’experts sur le sujet coworking / mobilité.

C’est quoi la génération Z ?

La génération Z que l’on appelle aussi « les millenials » est constituée des personnes nées autour des années 2000 (Source: Wikipédia). Pour son étude, Mazars et OpinionWay ont élargit à l’année 1995 pour son échantillon des 15 – 24 ans correspondant à la génération Z. Ils ont aussi interrogé des représentants de la génération Y (25-34 ans) pour pouvoir comparer les résultats et noter les évolutions d’une génération sur l’autre. Ce qui est intéressant avec les GEN Z est que ce sont les jeunes qui arrivent aujourd’hui sur le marché du travail ou qui vont arriver prochainement.  Il représenteront 20% des effectifs en 2020. Les entreprises ont donc une vision relativement claire des attentes des personnes qui arrivent sur le marché, qu’il faut savoir attirer, former, motiver et retenir pour alimenter les forces vives de l’organisation.

 

Qu’est ce qui différencie la génération Z?

Difficile de ne pas faire de grandes généralisations! Dans les grandes lignes, on peut lister plusieurs particularités de la génération Z:

  • Un usage « inné » d’internet et des réseaux sociaux: puisqu’elle est la première à être née avec ces technologies
  • un rapport décomplexé à l’erreur et aux échecs
  • Une conscience écologique forte et la prise en compte d’un contexte de crise permanente.

Mais comme la Génération Z est encore une génération « en devenir » et que cette catégorisation par génération reste floue et parfois critiquée, on préfère parler chez Neo-nomade de « culture Z » ou de « culture Y« . L’idée étant de dégager des grandes tendances issues d’une classe d’âge, mais qui peut s’appliquer à n’importe qui, quel que soit son âge. 

 

Quelles sont leurs attentes?

L’étude confirme des conclusions déjà glanées par d’autres analyses. Là où la génération Y était marquée par la remise en cause du modèle établi, la GEN Z cherche avant tout à s’accomplir dans une vision plus pragmatique du travail. Elle reste « réaliste et en quête de sécurité » (matérielle notamment) tout en étant en quête de sens et d’engagement. Ce qui s’exprime par un certain rejet du modèle des grandes entreprises, pour favoriser les projets plus intimes: Start-up, TPE, PME, le travail indépendant ou l’entrepreneuriat.

 

Même si l’usage des réseaux sociaux et d’internet est très présent, cette génération cherche avant tout à rééquilibrer les choses avec du contact humain et des interactions fortes en entreprise. Il y a donc un enjeu fort à donner du sens, de la souplesse, des interactions utiles tout en maintenant des objectifs de performance dans un cadre clair mais flexible.

 

Génération Z, télétravail et coworking?

Pour faire un focus plus précis sur nos sujets du travail à distance et du coworking, on peut noter que la génération Z est en demande de flexibilité dans l’organisation des horaires et dans la possibilité de travailler à distance. Mais la demande pour le télétravail est en recul par rapport à la GENY – besoin de contact humain? – Et l’accent est mis sur les espaces de coworking, plébiscités par les GEN Z à plus de 58%!

Les attentes des générations Z et Y envers les entreprises
Les attentes des générations Z et Y envers les entreprises

Quels enjeux pour les entreprises?

Les enjeux sur les entreprises vont donc être d’arriver à trouver un équilibre motivant pour ces générations, entre quête de sens et de sécurité, et entre souplesse dans l’organisation et besoin d’interactions. C’est une tendance qui est forte dans les entreprises. Le télétravail et le coworking se développent fortement en France mais il reste encore beaucoup de chemin à faire. Les entreprises doivent donc instaurer ces pratiques de confiance et d’autonomie, tout en garantissant un cadre collaboratif. Par exemple:

  • Accompagner le management pour qu’il devienne un « animateur de communauté » plutôt qu’un « contrôleur »
  • Animer des ateliers organisation par équipe, pour discuter des rythmes de travail à distance et des meilleures manières de définir des règles pour maximiser les temps de présence à plusieurs
  • Favoriser l’organisation de sessions de travail à distance à plusieurs / réunions en espace de coworking
  • Prendre régulièrement la température via sondage ou entretiens sur ces sujets de l’autonomie, de l’interaction et du travail à distance et les intégrer dans les processus de management et de Suivi RH

 

Pour aller plus loin

>> En savoir plus sur  le coworking en  entreprise avec Neo-nomade

>> Téléchargez notre livre blanc sur le coworking pour les salariés d’entreprises « Coworking: les nouveaux bureaux de l’entreprise »

>> Téléchargez l’étude complète Opinion Way pour MAZARS « Future of work: quelles attentes de la Gen Z pour l’entreprise de demain? »

>> Découvrir L’étude Sodexo sur la Génération Z : « Être prêt à accueillir la Génération Z TENDANCES 2018 DANS L’ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL »