LA CONSOMMATION AU COEUR DE NOS MODES DE VIE

La consommation… Voilà un terme très utilisé, souvent malmené, rarement apprécié. La consommation, c’est cette nébuleuse qui renvoie les hommes et les femmes à leur individualité, qui les amène à satisfaire des besoins, parfois superflus, et qui donne bien du souci à nos politiciens, tant pour l’inciter que pour l’encadrer. La consommation, c’est un peu (à tort ou à raison) la base des sociétés modernes, celle qui conditionne la croissance et motive les travailleurs.

L'hypermarché, temple de la consommation

Au final, aussi centrale soit-elle, la consommation est rarement remise en cause. Elle est prise telle quelle, avec ses atouts et ses limites, avec ses modalités et ses dérives. Pourtant, il existe certains individus qui cherchent à renverser l’ordre établi. Insatisfaits de la tournure que prennent les évènements, ils ont décidé de penser cette notion différemment. Qu’il s’agisse des petits riens du quotidiens, d’actions isolées ou de mouvements plus larges, la consommation fait l’objet, depuis quelques années, d’une remise en question profonde.

La consommation collaborative comme conciliation entre l’individu et le collectif

C’est dans ce cadre que l’idée d’une consommation dite collaborative a pris de l’ampleur. De prime abord, cette terminologie peut surprendre. Comment la consommation peut-elle être collaborative ? Comment un acte si attaché à l’individu peut-il se parer d’une robe de solidarité ? C’est tout le paradoxe que les acteurs de ce mouvement tentent de résoudre en proposant de multiples initiatives : le « CO » émerge alors. Le COvoiturage, le COworking (dont on vous parle si souvent dans ce blog) ou encore le COlunching sont quelques unes des pratiques qui sont nées de ce mouvement. Le principe est toujours le même : il s’agit de réhabiliter le collectif pour renforcer l’individu. C’est un modèle qui tire sa force du partage et de l’échange, surfant aussi sur la vague du développement durable: la consommation collaborative est souvent vectrice d’économies, génère moins de gaspillage, et se veut respectueuse de l’environnement.

La consommation collaborative peut être déclinée à tous les niveaux !

COtuesday, nouvelle étape dans la construction du mouvement

C’est afin de réunir les acteurs, toujours plus nombreux, de cette consommation collaborative que COtuesday a été crée. COtuesday, c’est permettre aux habitués comme au curieux, de venir partager des expériences de la conso collaborative ou s’informer sur le sujet, dans une ambiance ludique et festive. La première édition de l’évènement se fera le mardi 10 avril 2012, à partir de 19h jusqu’à 22h, au Freedom, 8 rue de Berri, dans le 8ème arrondissement de Paris. L’entrée est gratuite sur inscription (http://www.cotuesday.org/).

L’initiative, organisée conjointement par Colocation.fr, Colunching, Pretachanger.fr, Covoiturage.fr, Cityzencar, GuestToGuest, Mutinerie et Neo-nomade, réunira novices et utilisateurs chevronnés. L’expérience devrait être prolongée, à hauteur d’un mardi par mois, afin de permettre d’être toujours au fait de l’actualité de la conso collaborative. Depuis plus d’un an, neo-nomade s’attache à imaginer le travail de demain : collaboratif, flexible, durable. Et de vous proposer les actualités, les réflexions et les outils qui permettront d’accélérer le mouvement. Quoi de plus naturel donc que d’inscrire ces actions au sein de la mouvance plus large de la consommation collaborative, et d’imaginer, avec les acteurs de chaque secteur et avec vous, la société de demain :).

On vous attend nombreux !

Retrouvez tous les partenaires de l’évènement, grâce à qui on peut partager :

– Nos voitures avec CityzenCar et Covoiturage.fr

– Nos maisons avec Colocation.fr et GuestToGuest

– Nos repas avec COlunching

– Nos vêtements avec Prêt à changer

– Notre espace de travail avec la Mutinerie